“Un magnifique tremplin”: les Mamans cuisinières du monde aident les femmes à se réinsérer.

Ce jeudi 25 avril, un chèque de 8.000 euros a été remis par la fondation Fape Engie, partenaire du projet. Ce don permettra aux Mamans cuisinières du monde d’obtenir une table en inox ainsi qu’une cellule de refroidissement.

À l’occasion de cet événement, trois anciennes bénéficiaires du projet ont tenu à témoigner de leur parcours.

Parmi elles, Souad, aujourd’hui chef pâtissière au restaurant Ô Petit Monde à Portissol. « Je suis venue il y a trois ans avec la volonté de faire un CAP cuisine, confiait-elle avec émotion. C’est un magnifique tremplin pour les femmes qui veulent s’épanouir dans un univers qu’elles aiment. » Mais cette opération n’ouvre pas seulement des portes dans le monde de la cuisine. Elle offre une expérience qui booste un CV. En partenariat avec Pôle emploi qui assure un suivi personnalisé, certaines postulent à des CAP dans d’autres univers, comme la petite enfance.